Références biblio à propos des approches « culturalistes » du paysage

Sont seulement référencés ici les quelques ouvrages et articles cités lors du séminaire des 26 et 27 mai 2010, lors d’une intervention autour des approches « culturalistes » du paysage (par O.L.F.).

Berque Augustin (dir.). 1994. Cinq propositions pour une théorie du paysage, Seyssel, Champ Vallon.
Où l’on retrouve l’énoncé des cinq critères en l’absence de l’un desquels une société ne devrait pas être considérée comme « paysagère ».

Berque Augustin. 1990, 2000. Médiance. De milieux en paysages. Belin (Géographiques)
pages citées: p.94-95

Besse Jean-Marc. 2000. Voir la Terre: six essais sur le paysage et la géographie, Arles/Versailles/Chilhac, Actes Sud/ENSP/Centre du paysage.

Chouquer Gérard. « Nature, environnement et paysage au carrefour des théories », Etudes rurales 1/2001 (n° 157-158), p. 235-251.
Où l’auteur discute en particulier de deux ouvrages:
– Augustin Berque. 2000. Écoumène. Introduction à l’étude des milieux humains. Paris, Belin, 2000.
– Bruno Latour. 1999. Politiques de la nature. Comment faire entrer les sciences en démocratie. Paris: La Découverte.

Chouquer Gérard. « À propos d’un contresens partiel sur “Pays” et “Paysage” », Etudes rurales 1/2002 (n° 161-162), p. 273-287.
Où l’auteur commente la théorie d’Alain Roger en démontrant sa lecture erronée de René-Louis de Girardin lorsque ce dernier opposait pays et paysage.

Chouquer Gérard. « L’écoumène contre les bombes à fragmentation scientifiques », in Cosmopolitiques n°1 juin 2002. La nature n’est plus ce qu’elle était. Editions de l’Aube. p.37-48.
Où l’auteur renvoie dos à dos la conception culturaliste du paysage chez Alain Roger et celle développée par les écologues du paysage, au profit d’une conception hybride du paysage, le tout dans un vocabulaire très « latourien ».

Corbin Alain. 2001. L’homme dans le paysage. Entretien avec Jean Lebrun. Paris: Edition Textuel.
Pages qui devaient être citées (oubli): p.170-171, où l’auteur repère « l’ascension d’un soucis écologique » tout en notant que cette « extension sociale de la sensibilité au paysage et, du même coup, du désir d’intervention et de sauvegarde » n’est pas à la source d’un consensus, mais est au contraire de « l’irruption de conflits ».

Donadieu Pierre, Périgord Michel. 2005. Clefs pour le paysage. Oprys (Géophrys)

Paysage au pluriel. Pour une approche ethnologique des paysages. Cahier 9 de la mission du patrimoine ethnologique. 1995. Paris: Editions de la Maison des sciences de l’homme (Ethnologie de la France).
Articles cités:
Lenclud Gérard. « Ethnologie et paysage ». p. 3-18.
Cloarec Jacques. « Un village se penche sur son paysage ». p.197-208.
Debroux Josette. « Enquête sur un étrange succès. L’analyse paysagère dans le massif de Belledonne ». p. 209-218.
Ces deux deniers articles ont l’intérêt d’étudier le paysage à partir des dispositifs de gestion qui le prennent en charge, avec une attention pour les logiques institutionnelles et les usages qui n’est pas sans lien avec le programme Medphopa.

Roger Alain. 1997. Court traité du paysage. Paris: Gallimard (NRF).
Pages citées: 26-27, 133-134.

Walter, François. 2004. Les Figures paysagères de la nation. Territoire et paysage en Europe (16e-20e siècle), Paris: Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales.
La citation qui reprenait l’opposition entre nature et culture était tirée de l’introduction, qui propose un développement intéressant sur le traitement du paysage par les sciences sociales, tandis que le reste de l’ouvrage est plus conforme au programme énoncé dans le titre.

l'équipe de rédaction

Post-doctorant programme ANR "Les médiations photographiques du patrimoine" Centre Norbert Elias - Culture et communication Université d'Avignon

More Posts

Compte-rendu du séminaire de mai 2010, Avignon

Un séminaire interne s’est tenu à l’Université d’Avignon, les 26 et 27 mai 2010, et a réuni toute l’équipe, avec un ordre du jour élargi.


mercredi 26 mai 2010 :

1) Note d’étape (par Cécile Tardy) à propos de l’état d’avancement du programme. Parmi les points soulevés, il est noté que le croisement entre différents espaces de pratiques (institutionnel, scientifique et culturel) permet d’identifier avec finesse la façon dont les dispositifs de production mais aussi de classement ou de lecture de la photographie, reconfigurent des traditions photographiques plus anciennes, inscrites dans les histoires institutionnelle. Au coeur de ces dynamiques contextuelles : une pluralité d’acteurs qui participent ensemble à la mise en circulation de ces images tout en s’appuyant sur des conceptions dissonantes du paysage, du patrimoine et de la photographie.

2) Présentation successive de chaque terrain, sur la base d’un texte préalablement envoyé à chaque membre, et discussion autour des questions soulevées:

– Les sites archéologiques, entre science et tourisme, présenté par Marie Després-Lonnet;

– Les observatoires photographiques du paysage, présenté par Julia Bonaccorsi;

– la médiation par la photographie dans les musées archéologiques, présenté par Dominique Trouche et Emilie Flon;

– Les paysages vus des satellites (terrain émergent), présenté par Olivier Le Falher.

Jeudi 27 mai 2010 :

1) « Atelier lecture » autour de la notion de paysage dans les sciences humaines.

– mise en perspective de l’approche « culturaliste » du paysage (Olivier Le Falher). Les références des ouvrages cités sont disponibles ici.

– présentation (Anne Jarrigeon) de l’ouvrage Paysages en mouvement (Marc Desportes, Gallimard: 2005) et discussion.

(Varia) compte-rendu (Dominique Trouche) de l’article «Dispositifs de transmission et valorisation du patrimoine», Casemajor Loustau Nathalie, Gellereau Michèle, in Actes du colloque international des sciences de l’information et de la communication «Interagir et transmettre, informer et communiquer : quelles valeurs, quelle valorisation ?», Tunisie (2008)

2) Préparation du séminaire international qui sera organisé en octobre 2010, à Avignon, en présence de deux chercheuses (Québec et Brésil) spécialiste de la photographie dans son rapport au patrimoine et à l’histoire sociale. Il s’agit d’aménager à mi-parcours un séminaire avec des intervenants extérieurs, pensé comme une façon spécifique de construire une modalité d’évaluation de notre programme.

3) Discussion préparatoire en vue de la constitution d’un bilan intermédiaire du programme ANR « Medphopa ». Il a été décidé de tirer bénéfice de cette échéance pour faire produire à chaque sous-équipe, réparties sur les quatre terrains, une note avancée sur la démarche, la problématique et les perspectives envisagées. Les discussions de la veille ont d’ores et déjà permis de dégager les principaux axes transversaux qui en structureront l’argumentaire.


4) Discussion autour de la structuration et de la ligne éditoriale à développer pour ce carnet de recherche « médiation et photographie ».
A partir d’un premier squelette, le séminaire a permis d’écarter certains contenus envisagés, qui auraient consisté à présenter des ébauches d’articles, ou des extraits de corpus (entretiens, photos prises sur les terrains), ce qui aurait posé de nombreux problèmes, à la fois pour obtenir les autorisations des acteurs concernés, mais aussi en terme d’investissement de chaque chercheur dans des contenus rédactionnels au statut problématique. Il a donc été décidé une structure d’ensemble relativement simple, consistant d’une part en trois grandes pages, contenant des informations fixes sur le programme, et deux rubriques, contenant un ensemble de billets autonomes et qui seront rédigés et ajoutés au fur et à mesure du programme.

l'équipe de rédaction

Post-doctorant programme ANR "Les médiations photographiques du patrimoine" Centre Norbert Elias - Culture et communication Université d'Avignon

More Posts