12-13 Juillet 2011: séminaire interne

L’avant-dernier séminaire interne du programme s’est déroulé les 12 et 13 juillet derniers. Il a réuni cinq membres de l’équipe (un représentant de chacun des quatre terrains + la coordinatrice), dans un cadre extra-universitaire. Une semaine au préalable, chaque équipe avait transmis une première version rédigée de son chapitre.

– La première journée a été consacrée à une présentation, par chapitre, des principaux résultats et axes méthodologiques retenus, suivie d’une heure de discussion destinée à discuter le choix du plan et des notions employées.

– La seconde journée a été consacrée à un travail de réécriture individuel, sur la base de ces discussions, destiné à stabiliser ces avancées sous forme écrite.

Au terme des deux journées, la complémentarité des quatre axes de recherche au sein d’un même projet intellectuel est apparue de façon manifeste, renforcée par l’émergence de nouvelles correspondances d’un terrain à l’autre.

Prochaines étapes:

– rendu du rapport intermédiaire à 30 mois, pour l’ANR, à la mi-septembre.

– rendu des versions 2 de chaque chapitre fin octobre 2011 à l’ensemble de l’équipe.

l'équipe de rédaction

Post-doctorant programme ANR "Les médiations photographiques du patrimoine" Centre Norbert Elias - Culture et communication Université d'Avignon

More Posts

Ce vendredi 27 mai 2011 : Journée d’études au CEDITEC : « la Photographie documentaire saisie par les institutions »

Le Centre d’étude des discours, images, textes, écrits, communications (CEDITEC, EA 3119, Université Paris-Est Créteil), organise une journée d’étude, coordonnée par Julia Bonaccorsi, intitulée  « la Photographie documentaire saisie par les institutions », qui s’appuie sur le programme ANR « MedPhoPa ».

Cette journée a lieu à l’Université Paris Est Créteil, Faculté Sciences économiques, Salle Keynes
61, avenue du Général de Gaulle – 94000 Créteil.

Horaires : De 9h30 à 17h30

Programme complet et plus de détails à télécharger ICI, sur la page du site Internet du CEDITEC.

Contact et renseignements : Julia Bonaccorsi

Cette journée abordera la question de l’utilisation de la photographie documentaire dans des institutions différentes. C’est moins une approche comparée entre pratiques institutionnelles qui sera recherchée que la mise en perspective de tensions repérées en situation entre les cadres, les référents et les images et les statuts  divers dévolus à la photographie.  La prise en compte des dynamiques fait  apparaître des processus de cristallisation  certains modèles formels, rhétoriques et interprétatifs.
Ces « photographies documentaires » constituent des formes culturelles dotées d’une part d’un pouvoir de révélation et de compréhension qui se manifeste par un certain « relâché » dans la contrainte photographique. D’autre part, les institutions les inscrivent dans des cadres qui tentent d’arrêter la labilité des images et de les désincarner de tout point de vue subjectif.

Matinée – 9h30-12h30
1- L’ACTIVITE DOCUMENTAIRE DES INSTITUTIONS : PROJETS, USAGES ET ACTEURS

La matinée portera sur les cadres de l’utilisation de la photographie documentaire dans différentes
institutions, à travers notamment la formalisation par des protocoles et conventions. Spécifiquement,
les rôles des acteurs (photographes, porteurs de projets) sont définis à travers le cadrage et les
injonctions, s’hybrident et se redéfinissent sur le terrain.

Introduction : Yves Jeanneret (Professeur en Sciences de l’information et de la communication,
Gripic, Celsa-Paris Sorbonne)

– Emilie Flon (Maître de conférences en Sciences de l’Information et de la communication,
Université d’Avignon) et Dominique Trouche (Maître de conférences en Sciences de
l’Information et de la communication, Université de Toulouse)
Les usages de la documentation photographique par la médiation

– Julia Bonaccorsi (Maître de conférences en Sciences de l’Information et de la communication,
Université Paris Est Créteil) et Anne Jarrigeon (Maître de conférences en Urbanisme,
Université Paris Est Marne la Vallée)
L’interprétation visuelle du territoire, la photographie au travail dans les Observatoires du paysage

Discutant : Dominique Ducard (Maître de conférences en Sciences du langage, co-directeur du
Céditec)

Après-midi – 14h30-17h30
2- LA PHOTOGRAPHIE SANS L’IMAGE ? : EXPOSER, CLASSER, METTRE EN DISCOURS

L’après-midi portera précisément sur les appareillages interprétatifs des images photographiques, dans
leurs dimensions techniques, documentaire et éditoriale. Il s’agit d’une certaine manière de considérer
la photographie documentaire sans l’image, à travers les opérations de traitement et de mise en
circulation par l’institution.

– Christine Barthe (Conservatrice, Responsable scientifique de l’Unité patrimoniale des
collections photographiques au Musée du Quai Branly)
Documentation photographique, photographie documentaire, usages changeants des images

– Marie Després-Lonnet (Maître de conférences en Sciences de l’Information et de la
communication, Université de Lille)
Entre normes et négociations, la photothèque comme révélateur des regards portés sur la
photographie documentaire

– Olivier Le Falher
(Docteur en Sciences de l’Information et de la communication, postdoctorant
à l’Université d’Avignon)
Usages scientifiques des images satellitales de la Terre : entre savoir lire et savoir faire

Discutante : Cécile Tardy (Maître de conférences en Sciences de l’Information et de la
communication, Université d’Avignon)

l'équipe de rédaction

Post-doctorant programme ANR "Les médiations photographiques du patrimoine" Centre Norbert Elias - Culture et communication Université d'Avignon

More Posts

Séminaire international (1): extraits audios et vidéos

.

Les 21 et 22 octobre dernier se tenait un séminaire international organisé, à mi-parcours, dans le cadre du programme Medphopa (programme du séminaire visible ici).

Le principe de ce séminaire était pour les membres de l’équipe, de discuter des avancées scientifiques du programme, mais aussi d’ouvrir une coopération scientifique avec deux chercheuses de dimension internationale dont le champ d’expertise croise la thématique de la photographie documentaire :

– Véra Dodebei : Professeur à l’Universidade Federal do Estado do Rio de Janeiro, Brésil. Sa thématique de recherche associe mémoire sociale, médiation du patrimoine et circulation de l’information.

– Catherine Saouter : Professeur à l’université du Québec à Montréal. Sémioticienne de l’image qui s’intéresse notamment à la photographie comme document d’analyse.

Participait également à ce séminaire Jean Davallon, qui dirige, à l’Université d’Avignon, l’équipe Culture & Communication du Centre Norbert Élias (UMR 85-62), entité sur laquelle est adossé le programme.

Enfin, le séminaire était ouvert aux membres de cette équipe, et plusieurs doctorants et une chercheuse associée ont répondu à l’invitation.

Nous avons décidé d’enregistrer les interventions de Véra Dodebei et de Catherine Saouter, le vendredi matin, sous forme vidéo, ainsi que la synthèse proposée par Jean Davallon, sous forme audio. D’abord pensés pour un usage « en interne », afin de nourrir la réflexion des différents membres du programme, nous en avons extrait, en accord avec les participants, les quatre séquences que nous vous proposons ci-dessous. Nous les avons sélectionnées car il est possible d’y repérer quelques unes des questions vives qui alimentent la réflexion des huit chercheurs engagés dans ce programme.

1) Le premier extrait est un montage vidéo des échanges qui ont suivi l’intervention de Véra Dodebei. Cette chercheuse s’est intéressée dans son exposé au processus de patrimonialisation de l’œuvre photographique du photographe français Marcel Gautherot constituée autour de l’édification de la ville de Brasilia. Dans l’échange qui suit, il est notamment question de l’archivage des photographies considéré comme un geste communicationnel. Comment l’archive peut-elle valoriser la photographie dans une fonction patrimoniale ou artistique ? Dans cet extrait interviennent successivement Jean Davallon, Cécile Tardy et Véra Dodebei :

extrait vidéo n°1

extrait vidéo n°1

2) Le second extrait est un montage vidéo de l’exposé de Catherine Saouter et de la discussion qu’il a entraînée. La question qui domine cet extrait concerne la construction du sens non par les images elles-mêmes mais par leur mise en série, aspect qui apparaît de façon récurrente dans chacun des terrains étudiés. Est aussi évoquée l’insertion de ces images dans un appareillage techno-sémiotique qui les accompagne tout au long de leur mise en circulation. Interviennent Catherine Saouter et Marie-Despret-Lonnet :

extrait vidéo n°2

3) Le quatrième et le cinquième extraits sont des captations sonores des échanges qui ont accompagné la synthèse proposée par Jean Davallon, au terme du séminaire, le vendredi 22 octobre après-midi.

Le premier extrait audio pose la question du statut documentaire accordé aux photographies lorsqu’elles sont mis en média, en l’occurrence sur Internet. S’agit-il réellement d’un statut, ou faut-il plutôt considérer cette qualité documentaire comme une fonction ? Interviennent successivement Catherine Saouter, Julia Bonaccorsi et Jean Davallon :

extrait audio n°1

4) Le second extrait audio rend compte d’un temps de la discussion qui aborde une question d’ordre méthodologique : la caractérisation des photographies en tant que documentaires est-ele le fait de l’analyste ou bien des acteurs sociaux eux-mêmes ? Et dans quelle mesure peut-on et doit-on analyser ces images pour elles-mêmes, en-deçà de leurs usages sociaux ? Autour de cette question, soulevée par Véra Dodebei, l’extrait permet d’entendre les interventions de Jean Davallon, Julia Bonaccorsi, Catherine Saouter, Olivier Le Falher, Anne Jarrigeon et Cécile Tardy :

extrait audio n°2

l'équipe de rédaction

Post-doctorant programme ANR "Les médiations photographiques du patrimoine" Centre Norbert Elias - Culture et communication Université d'Avignon

More Posts

Séminaire international (2): programme détaillé

La présentation du séminaire international du 21 et 22 octobre 2010 ainsi que quatre séquences audio et vidéos sont disponibles ici. Vous trouverez ci-dessous le programme détaillé de ces deux journées.

***

Programme du séminaire (salle 1w48) :

Jeudi 21 octobre

– 9h : Ouverture et introduction aux journées par Cécile Tardy

– 9h30 / 12h30 : Présentation des analyses réalisées sur chaque terrain (première partie) :

(1) « De la vue verticale des paysages à la modélisation des dynamiques écologiques : l’exemple de la Camargue », par Olivier Le Falher et Cécile Tardy + discussion.

(2) « Lecture photographique des paysages dans un contexte politique et territorial : les Observatoires photographiques du paysage », par Julia Bonaccorsi et Anne Jarrigeon + discussion.

– 12h30 / 14h : Pause déjeuner

– 14h / 17h : Présentation des analyses réalisées sur chaque terrain (seconde partie) :

(3) « Les médiations muséales en archéologie par la photographie », par Emilie Flon et Dominique Trouche + discussion.

(4) « La participation de la photographie au(x) projet(s) de mise en visibilité d’un site isolé et enfoui : Le parc archéologique de Bibracte », par Marie Despret-Lonnet + discussion.

– 17h / 18h : Temps d’échange sur l’ensemble des analyses présentées et des questions transversales qu’elles permettent de faire émerger.

Vendredi 22 octobre :

– 9h : Exposé de Véra Dodebei : « Marcel Gautherot, entre l’art et le document. Multiples facettes du Patrimoine Culturel Brésilien » + discussion.

– 10h30 : Exposé de Catherine Saouter : « Discours de la photographie et discours de la médiation » + discussion.

– 12h30 – 14h : Pause déjeuner

– 14h – 15h30 : Note de synthèse des deux journées par Jean Davallon + discussion.

– 15h30 : Réunion en interne de l’équipe Medphopa.

l'équipe de rédaction

Post-doctorant programme ANR "Les médiations photographiques du patrimoine" Centre Norbert Elias - Culture et communication Université d'Avignon

More Posts

Compte-rendu du séminaire de mai 2010, Avignon

Un séminaire interne s’est tenu à l’Université d’Avignon, les 26 et 27 mai 2010, et a réuni toute l’équipe, avec un ordre du jour élargi.


mercredi 26 mai 2010 :

1) Note d’étape (par Cécile Tardy) à propos de l’état d’avancement du programme. Parmi les points soulevés, il est noté que le croisement entre différents espaces de pratiques (institutionnel, scientifique et culturel) permet d’identifier avec finesse la façon dont les dispositifs de production mais aussi de classement ou de lecture de la photographie, reconfigurent des traditions photographiques plus anciennes, inscrites dans les histoires institutionnelle. Au coeur de ces dynamiques contextuelles : une pluralité d’acteurs qui participent ensemble à la mise en circulation de ces images tout en s’appuyant sur des conceptions dissonantes du paysage, du patrimoine et de la photographie.

2) Présentation successive de chaque terrain, sur la base d’un texte préalablement envoyé à chaque membre, et discussion autour des questions soulevées:

– Les sites archéologiques, entre science et tourisme, présenté par Marie Després-Lonnet;

– Les observatoires photographiques du paysage, présenté par Julia Bonaccorsi;

– la médiation par la photographie dans les musées archéologiques, présenté par Dominique Trouche et Emilie Flon;

– Les paysages vus des satellites (terrain émergent), présenté par Olivier Le Falher.

Jeudi 27 mai 2010 :

1) « Atelier lecture » autour de la notion de paysage dans les sciences humaines.

– mise en perspective de l’approche « culturaliste » du paysage (Olivier Le Falher). Les références des ouvrages cités sont disponibles ici.

– présentation (Anne Jarrigeon) de l’ouvrage Paysages en mouvement (Marc Desportes, Gallimard: 2005) et discussion.

(Varia) compte-rendu (Dominique Trouche) de l’article «Dispositifs de transmission et valorisation du patrimoine», Casemajor Loustau Nathalie, Gellereau Michèle, in Actes du colloque international des sciences de l’information et de la communication «Interagir et transmettre, informer et communiquer : quelles valeurs, quelle valorisation ?», Tunisie (2008)

2) Préparation du séminaire international qui sera organisé en octobre 2010, à Avignon, en présence de deux chercheuses (Québec et Brésil) spécialiste de la photographie dans son rapport au patrimoine et à l’histoire sociale. Il s’agit d’aménager à mi-parcours un séminaire avec des intervenants extérieurs, pensé comme une façon spécifique de construire une modalité d’évaluation de notre programme.

3) Discussion préparatoire en vue de la constitution d’un bilan intermédiaire du programme ANR « Medphopa ». Il a été décidé de tirer bénéfice de cette échéance pour faire produire à chaque sous-équipe, réparties sur les quatre terrains, une note avancée sur la démarche, la problématique et les perspectives envisagées. Les discussions de la veille ont d’ores et déjà permis de dégager les principaux axes transversaux qui en structureront l’argumentaire.


4) Discussion autour de la structuration et de la ligne éditoriale à développer pour ce carnet de recherche « médiation et photographie ».
A partir d’un premier squelette, le séminaire a permis d’écarter certains contenus envisagés, qui auraient consisté à présenter des ébauches d’articles, ou des extraits de corpus (entretiens, photos prises sur les terrains), ce qui aurait posé de nombreux problèmes, à la fois pour obtenir les autorisations des acteurs concernés, mais aussi en terme d’investissement de chaque chercheur dans des contenus rédactionnels au statut problématique. Il a donc été décidé une structure d’ensemble relativement simple, consistant d’une part en trois grandes pages, contenant des informations fixes sur le programme, et deux rubriques, contenant un ensemble de billets autonomes et qui seront rédigés et ajoutés au fur et à mesure du programme.

l'équipe de rédaction

Post-doctorant programme ANR "Les médiations photographiques du patrimoine" Centre Norbert Elias - Culture et communication Université d'Avignon

More Posts